MUNICIPALES 2014

ACTUALITE DES MUNICIPALES 2014

 

RESULTATS

ELECTIONS MUNICIPALES

 

2ème TOUR 

 

Capture resultats tour 2

 

 

1er TOUR

 

Capture resultats

Vous pourrez retrouver la décision prise par Chrisrtophe GRUDLER pour le 2ème tour, sur son blog (Lire...)

*****************************************************************

 

COMMUNIQUE 

 

COMMUNIQUE de l'Association Nouveau Souffle pour Belfort ( 14 Janvier 2014) envoyé à la presse régionale et paru pour partie, le 21/01:

 

Nouveau Souffle pour Belfort appelle au rassemblement

  « C’est avec une certaine surprise que l’association Nouveau Souffle pour Belfort a pris connaissance des violentes attaques de Damien Meslot contre Christophe Grudler, relayées dans l’Est de ce jour (14/01). Clairement, pour M. Meslot, l’ennemi ce n’est pas Butzbach, c’est Grudler !!

 Nous regrettons que M. Meslot réponde ainsi à l’appel à l’union autour de Christophe Grudler, lancé par son ancien collaborateur UMP Jérôme Jean le week-end dernier, par de la haine et l’exhibition de « trophées » qui n’en sont pas. La plupart des cinq personnes présentes sur la photo nous sont totalement inconnues !! Et les autres ont quitté l'association depuis plusieurs années.

 Et surtout, nous ne comprenons pas pourquoi Damien Meslot  fait de Christophe Grudler sa cible privilégiée, plutôt que de consacrer son énergie à combattre M. Butzbach, qui n’a pas été cité une seule fois dans l’article paru ce mercredi dans L’Est Républicain. C’est une preuve de faiblesse, à l’heure où la campagne de M. Meslot n’arrive pas à démarrer, et à l’heure où Christophe Grudler rassemble tous les jours davantage des personnes convaincues par sa sincérité et sa personnalité.

 Nous aurions pu sans difficulté lister une dizaine d’adhérents et sympathisants UMP, qui avaient fait la campagne de M. Meslot en 2008, qui sont aujourd’hui membres de l’équipe de campagne rapprochée de Christophe Grudler. Nous ne le ferons pas car le débat pour Belfort mérite autre chose que des noms jetés en pâture, comme dans une cour de maternelle où l’on comparerait bêtement les sacs de billes…

 Nous nous associons toujours, bien évidemment, à l’appel au rassemblement lancé par l’ancien conseiller ministériel UMP Jérôme Jean, et souhaitons, comme lui, que M. Meslot change de stratégie électorale et accepte enfin de discuter vraiment avec Christophe Grudler dans l’intérêt des Belfortaines et des Belfortains. Le rassemblement, plutôt que le dénigrement, est la seule voie pour l’avenir de Belfort. Christophe Grudler pratique depuis longtemps cette ouverture d’esprit et ce rassemblement. »

 Jean-Jacques Valentin, président de Nouveau Souffle pour Belfort

 

 En complément à ce communiqué, l'association précise que, encore une fois, ce jour (mardi 21/01), M VIVOT attaque Christophe GRUDLER et refuse toute discussion, arguant que C. GRUDLER aurait même refusé un accord pour le 2ème tour. C'est encore une fois un mensonge éhonté. Ce point n'a jamais été abordé entre les 2 candidats. Et c'est normal, puisque la seule réunion qui a eu lieu n'a porté que sur une union au premier tour. M. Meslot ayant rompu les discussions une semaine après cette seule et unique réunion.

Si M VIVOT croit se souvenir que ce point a été abordé lors de la réunion "GRUDLER - Meslot"du 18 février, nous pouvons lui en transmettre l'enregistrement pour qu'il vérifie et puisse rectifier son erreur.

 

*************************************

COMMUNIQUE 

COMMUNIQUE Association Nouveau Souffle pour Belfort ( 20 septembre 2013) 

Les Français ne veulent pas de député-maire

Le magazine le Point vient de rendre publics, les résultats d’un sondage réalisé par la SOFRES. Cet institut a interrogé les Français  entre le 13 et le 16 septembre sur le cumul des mandats. (Lire sur l'Express.fr)

Le résultat est clair et net : 

75 % des Français ne veulent plus de double mandat sénateur-maire ou député-maire !!!!  

- 57 %  demandent que leur maire soit uniquement maire, seul un cumul avec des mandats locaux (conseil général ou régional), trouvant grâce à leurs yeux. 

A nos yeux, cela signifie que les Français souhaitent voir leur député ou sénateur se consacrer entièrement à sa mission nationale pour bien la remplir, tout comme doit le faire le maire d’une grande ville. Et que les 2 mandats sont donc incompatibles. 

Ce sondage nous conforte dans la position que nous défendons depuis longtemps sur notre site internet (www.nsb-asso.e-monsite.com). Aujourd’hui, la situation des grandes villes exige une présence et un investissement à temps plein du maire. Et cela s’applique bien évidemment pour Belfort. 

Nouveau Souffle pour Belfort se réjouit que Christophe Grudler soit sur cette logique de non cumul. Élu maire, il ne se présentera pas pour être député ou sénateur, afin de pouvoir se consacrer à temps plein à Belfort et son agglomération. C'est une vision moderne de la politique. 

 Jean-Claude GIROUD 

Vice-Président « Nouveau Souffle pour Belfort »

 

************************************

 

REUNION DE SOUTIEN

à Christophe GRUDLER:

Un grand succès.

Mardi 17 septembre, Christophe Grudler a tenu sa première réunion de campagne. Il s'agissait d'une réunion destinée à expliquer sa candidature, et à donner les grandes lignes de sa campagne et de son programme.

Entre 300 et 350 personnes ont rempli la salle, les derniers arrivés ayant du mal à se trouver une place. 

Nous sommes bien entendu ravis de ce succès que nul ne pourra contester. Cela montre que, derrière Christophe Grudler, une dynamique se met en marche, demandant le changement pour Belfort.

La première intervenante dans cette réunion a été Julie De Breza, conseillère municipale. Elle a fait un bilan très négatif des "années Butzbach", analysé le profil des différents probables candidats, et expliqué son soutien à la candidature de Christophe Grudler.

julie-de-breza.jpg

Vous pouvez trouver le texte de son discours ici: discours-julie-de-breza.pdf discours-julie-de-breza.pdf

Puis, Michel Zumkeller, député du Territoire de Belfort, a pris la parole pour réaffirmer, comme il le fait depuis plusieurs mois, son soutien à Christophe Grudler.

reunion-17-09-9.jpg

Il a appelé à l'union derrière Christophe Grudler pour réussir l'alternance, nécessaire et vitale pour Belfort.

Et la victoire à Belfort est aussi nécessaire pour l'avenir de la CAB et du département.

Christophe Grudler a ensuite pris la parole. Nous ne détaillerons pas son discours, car vous pourrez le trouver sur son blog (Lire...).

Nous nous félicitons de son appel au rassemblement de toutes celles et tous ceux qui veulent que cela change, à Belfort.

Nous nous félicitons qu'il place l'emploi et la sécurité au coeur de son programme, sans démagogie, mais avec pragmatisme.

c-grudler.jpg

Enfin, les personnes présentes ont pu poser des questions, auxquelles ont répondu avec franchise Michel Zumkeller et Christophe Grudler.

Cette réunion a été un succès. Les réactions sur les réseaux sociaux le montrent aussi. Et le nombre important de mails que nous avons reçu depuis hier soir sont autant d'encouragements à notre soutien à Christophe Grudler.

EN AVANT, BELFORT !

 

**************************************

CUMUL DES MANDATS:

Pourquoi N.S.B. est contre:

 

Sur son blog, Christophe GRUDLER a dénoncé le cumul des mandats et fonctions réalisé par M. Butzbach. (Lire) 

En effet, une étude réalisée par le magazine l’Express (lire), montre que M. Butzbach est classé en 108ème position parmi près de 1600 élus. 

Bien sûr, ce genre de classement est sans doute subjectif. Bien sûr, on peut critiquer le nombre de points attribués. 

Il n’empêche, ce classement est très révélateur du cumul réalisé par un certain nombre d’élus, et surtout, il met en évidence ce qui est trop souvent caché, ou omis, par les partisans du cumul des mandats: tous les « cumulards » exercent des fonctions dans des instances locales ou régionales, qui dépendent directement de leurs mandats, ou leur sont associées. 

Par exemple, des maires sont aussi présidents du conseil de surveillance des centres hospitaliers, du syndicat de l’aire urbaine, de la communauté d’agglomération, de l’office d’HLM, du syndicat des transports,….. 

Sans oublier les responsabilités souvent exercées dans des partis politiques. 

Toutes ces fonctions « annexes » sont importantes. Et demandent de la disponibilité. 

Pour nous, ce classement montre qu’exercer plusieurs mandats d’élus importants n’est pas compatible avec une tenue correcte de toutes ces fonctions. Et Christophe Grudler a raison quand il se réjouit, sur son blog, de l’échec de M. Butzbach, qui voulait en plus de son cumul actuel, ajouter un mandat de député, lors des élections de 2012. Cela l’aurait amené à être dans les 50 plus gros « cumulards » de la République. 

Un maire d’une ville importante comme Belfort, doit être présent, au contact des habitants, se rendant sur place lorsqu’il y a un problème, un accident, ou simplement une demande des habitants d’un quartier pour le rencontrer. 

Un maire d’une grande ville comme Belfort doit pouvoir assister à tous les conseils de quartiers, aux réunions de concertation ou d’information sur les projets municipaux. 

Un maire d’une grande ville comme Belfort ne peut pas passer la moitié de son temps à Paris. 

Un maire d’une grande ville comme Belfort ne peut pas passer son temps à travailler pour son parti politique. 

Un maire d’une grande ville comme Belfort doit pouvoir étudier les dossiers de l’hôpital, de l’IUT, de l’agglomération, …. Et ne pas simplement faire acte de présence aux réunions et lire les discours qu’on lui écrit. 

Quant à la connaissance de la réalité locale qui, d’après les partisans du cumul, justifie qu’un député ou sénateur doit aussi être maire de sa ville, nous disons que cela peut se résoudre par un simple rôle de conseiller municipal, qui permet d’être parfaitement au courant des problèmes locaux, si on prend le temps d’étudier les dossiers. Et ce cumul est sans doute possible pour des villes de taille moins importante. 

Quel que soit le vote, ou non, de la loi sur le non-cumul des mandats, quels que soient son champ et sa date d’application, nous disons que la situation de notre ville, après le mandat catastrophique du maire actuel, nécessite une présence forte et permanente du futur maire pour redresser cette situation le plus vite possible. 

Depuis des années, il n'y a plus de contact entre le maire et les Belfortains.

Depuis des années, le Maire décide autocratiquement depuis son trône à la Mairie.

Il faut que cela change, et cela nécessite un changement fondamental de comportement du maire. Cela nécessitera pour lui, une disponibilité à 100%.

Prétendre le contraire serait tromper les Belfortains.

 

***********************************

Christophe GRUDLER CANDIDAT.

Ce vendredi 06 septembre, Christophe GRUDLER a déclaré publiquement sa candidature à la Mairie de Belfort, pour les élections municipales de mars 2014.

Notre Association se réjouit de cette annonce. Bien évidemment, nous soutiendrons sa candidature, même si l'association ne s'engagera pas dans cette campagne. Mais nous appellons tous nos membres, et au-delà, tous les Belfortaines et les Belfortains, à le rejoindre et à l'aider à conquérir la mairie.

Vous pourrez trouver sur le blog de Christophe GRUDLER sa lettre expliquant les raisons de sa candidature (Lire...)

confpresse-declaration-06-09-2.jpg

Christophe GRUDLER, entouré de Julie DE BREZA et Jean-Jacques VALENTIN, lors de l'annonce de sa candidature.

**************************************

COMMUNIQUE :

L'Association "Nouveau Souffle pour Belfort" a diffusé un communiqué à la presse, pour se féliciter du ralliement du député Meslot à son action sur Optymo2; Vous en trouverez ci-dessous le contenu intégral:

 

"L'Association Nouveau Souffle Pour Belfort" se félicite de voir le Député Meslot rejoindre ses positions et son combat contre Optymo2. C'est une évolution importante, et positive, de sa part par rapport à sa position initiale au Conseil général où il avait voté pour le projet avec la majorité PS (Christophe Grudler avait été le seul conseiller général à ne pas voter Optymo 2).

 

 En effet, ce samedi, le député Meslot a dénoncé, lui aussi, les anomalies que nous avions déjà relevées toute cette semaine et citées à la presse ou sur notre site (www.nsb-asso.e-monsite.com). Il relaie ainsi le combat que nous menons sur le terrain depuis longtemps aux côtés des Belfortains, et nous nous en félicitons.

 

 Que son regard extérieur au combat municipal, puisque depuis Paris, soit en phase avec le notre, ne peut que nous conforter dans notre lutte engagée depuis deux ans contre les dérives de ce projet absurde Optymo2. C'est en unissant nos forces que nous pourrons être encore plus efficaces."

****************************************************

 

COMPTES DE CAMPAGNE

 

Le conseil constitutionnel a invalidé les comptes de campagne de Nicolas SARKOZY. Nous ne reviendrons pas sur les conséquences de cette décision pour l’UMP. Ce n’est pas de notre ressort. Ce qui nous interpelle, ce sont les enseignements que tous les candidats doivent tirer pour les prochaines élections municipales. En effet, la règle qui a été appliquée par le Conseil Constitutionnel s’applique aussi pour ces municipales. A savoir : Le Code électoral prévoit que le compte de campagne doit retracer  "L’ensemble des dépenses engagées ou effectuées en vue de l'élection (...) dans l'année précédant le mois de l'élection".

 L’application de cette loi implique donc que toutes les dépenses engagées par tous les candidats de ces municipales à Belfort doivent être intégrées à leurs comptes de  campagne.

 Toutes les réunions, meetings, débats, qui ont lieu depuis début mars 2013, tous les tracts édités depuis mars 2013, devront être comptés.

 Par exemple, les réunions  « Oser le débat », qui se succèdent à la CCI, devront être déclarées.

Les réunions électorales, même organisées par des Associations anciennes, devront être déclarées.

 Les visites de ministres ou d’anciens ministres génèrent des frais qui devront être déclarés.

 Les différents tracts, y-compris ceux envoyés sous enveloppes timbrées, devront être déclarés.

 Les sondages devront être déclarés.

 Certains candidats ont déjà beaucoup dépensé. C’est leur problème, bien sûr. Mais la loi est la même pour tous, et les comptes qu’ils présenteront devront être irréprochables.

 C’est pour cela que notre Association s’est mise en retrait, et qu’elle n’organise plus que ses manifestations habituelles et récurrentes.

Nous espérons que tous les candidats auront la même volonté de transparence et de clarté dans leurs comptes.

 

**************************************

OSER LE DEBAT:

Christophe GRUDLER a bien fait de refuser.

 Comme on peut le lire sur son blog (lire le billet...), Christophe Grudler a refusé l'invitation faite par C. Proust et l'association "Oser le Débat", de participer au "débat" N°8, Certains se sont peut-être étonnés de cette décision, pensant que le débat est sain et nécessaire dans une démocratie. 

Comme C. Grudler, nous sommes d'accord avec ce principe, mais ce que propose le MRC est tout sauf un débat démocratique. Pour reprendre l'expression de C. Grudler sur son blog, il s'agit d'une " pantalonnade, organisée dans le but de valoriser la candidature de M. Proust".

Et comme nous l'avons déja dit (Lire notre article du 12 Janvier), que M. Proust et le MRC organisent des débats à Belfort, c'est vraiment se moquer du monde.

Après avoir dirigé notre ville (et le département) de façon monocratique pendant 35 ans, en étouffant toute velléité de constestation des Belfortains, en refusant de les écouter, le MRC veut maintenant faire croire qu'il a changé. M. Proust, qui a montré dans toutes les réunions Optymo2, sa surdité quant aux problèmes des Belfortains, voudrait faire croire qu'il est devenu démocrate ? Bien évidemment, nous ne sommes pas dupes, et nous dénonçons cette hypocrisie.

Afin de vérifier si nos remarques étaient fondées, nous avons visonné la vidéo du débat entre MM. Proust et Meslot.

Nous constatons que nous avions raison. Ce meeting (appelons-le comme cela, plutôt que débat) a bien été une vitrine pour M. Proust. Pour preuve, quelques chiffres:

- M. Proust a parlé (environ) 40 minutes, contre moins de 30 pour M. Meslot. Dans un débat, le temps de parole est équitable.

- M. Proust a fait un exposé de sa vision de l'aire urbaine pendant 25 minutes, avec projection de diapos, comme un professeur expliquant aux autres participants sa vision des choses. Pas d'égalité de moyens, donc.

- De débat il n'y a pas eu, puisque chacun a expliqué sa vison de l'aire urbaine: 2 visions qui sont identiques. MM. Proust et Meslot sont d'accord sur la façon de la mettre en place. Aucune divergence de vue. Un débat entre 2 personnes du même avis n'est pas un débat !!!. La prise de parole de M. Meslot, après l'exposé de M. Proust, n'a eu pour effet, que de confirmer ce que le "professeur" Proust avait dit.

Pas de débat, donc, mais, au vu des images, cela n'a pas géné les 2 participants (*). Ils pensent avoir obtenu ce qu'ils souhaitaient:

- M. Proust, une validation de sa soi-disant envie de débattre et le renforcement de son image de "leader" de la majorité qu'il veut essayer d'imposer contre M. Butzbach.

- M. Meslot, une vitrine, lui permettant de faire croire qu'il est le candidat de l'opposition. Pour nous c'est raté, puisque M. Proust a aussi invité C. Grudler, mais également parce qu'il ne s'est opposé à rien de ce qu'à dit M. Proust.

Signalons enfin, (seul point positif ?) la bonne ambiance qui présidait à ce "meeting commun". Les 2 intervenants se sont faits beaucoup de sourires, ont beaucoup ri de leurs plaisanteries, et se sont donnés du "Christian" et du "Damien" tout au long de la soirée.

Nous ne parlerons pas de connivence, bien sûr, mais, plutôt, sans doute, de preuve d'un intérêt commun dans l'organisation de ce meeting.

 

(*) Pardon aux 2 autres présents sur la scène, Mme Biguinet et M. Rayot, de ne pas les citer dans l'article, mais il nous ont semblés n'être là que pour "meubler" et ils n'ont eu que peu la parole

***************************************

 

PROUST OFFICIELLEMENT CANDIDAT

06 Juin 2013

Dans les journeaux de ce jour, M. Proust se déclare candidat pour les prochaines élections municipales.

Malgré les (très) mauvais résultats du sondage commandé par le PS (dans lequel sa liste ne ferait que 4%), malgré un dégré de popularité qui s'effondre au fur et à mesure de la poursuite des travaux Optymo2, M. Proust a décidé de se présenter.

Bien sûr, il sait qu'il n'a aucune chance.

Bien sûr, il sait que sa proposition d'union n'est pas acceptable par E. Butzbach.

Alors, pourquoi persister ? Parce qu'il n'a qu'un seul but, punir le Maire d'avoir déserté le MRC pour passer au PS.

Et comme il sait que si E. Butzbach était réélu, le MRC serait éjecté des postes à responsabilité (pour cause de vengeance, cette fois, de M. Butzbach), il préfère voir couler l'ensemble du navire plutôt que le MRC seul.

Belle conception de la Politique !!!! Belle conception de son engagement pour Belfort !!!

Nous avons déja montré que le Maire actuel avait cette même conception: mettre en avant d'abord les intérêts personnels et partisans plutôt que l'intérêt de notre ville.

Tout faire pour garder son poste !!!!!

Cela montre encore une fois qu'il est grand temps d'en finir avec ce système.

Assez de ces hommes politiques qui font des propositions pour la galerie, en sachant bien qu'elles sont inacceptables, et qu"elles n'ont pour but que de tromper les électeurs Belfortains.

Assez de ces hommes politiques qui parlent d'abord de postes avant de parler projet et futur de Belfort.

Assez de ces hommes politiques qui préfèrent perdre et faire perdre leur camp, par intérêt personnel ou vengeance, plutôt que de faire gagner Belfort.

Nous, nous ferons tout pour que les Belfortaines et les Belfortains se rassemblent autour d'un projet pour Belfort, autour d'un homme dont le seul objectif est l'avenir de Belfort et non pas son avenir personnel.

Vous aurez compris que nous parlons de Christophe GRUDLER.


*******************************

COMMENTAIRES SUR LE SONDAGE

29 Avril 2013

Par Jean-Jacques VALENTIN, Président Nouveau Souffle pour Belfort


Le dimanche 28/04/2013, le Journal "Est Républicain" 
(voir l'article de M. Philippe PIOT, en photo ci-dessous) commente le tract distribué par Christophe GRUDLER. Dans ce tract, j'ai signé un article dans lequel je reviens sur une partie du sondage organisé par le PS le mois dernier (Voir le tract) .

Dans son article, Philippe PIOT fait une analyse de ce sondage, analyse très intéressante, mais qui comporte 1 anomalie.

C'est le résultat du 1er Tour avec une liste présentée par l'UMP et une liste conduite par Christophe GRUDLER. Les résultats de ce cas de figure 1er tour ne peuvent être retenus, car, le sondage proposait une liste UMP - UDI, alors que, aujoud'hui, l'UDI soutient clairement et sans aucune ambiguité, Christophe GRUDLER. Il est certain que le poids de l'UDI et l'implantation de Michel ZUMKELLER sur Belfort,  ne sont pas négligeables, et que le résultat du sondage, dans le cas de figure proposé, n'est absolument pas représentatif. Et donc, toute analyse basée sur ces chiffres ne peut qu'être que spéculative et erronée.

commentaire-est.jpeg

****************************************************

M. MESLOT ANNONCE UNE LISTE UMP

12 MARS 2013

Damien MESLOT vient de décider de présenter une liste UMP aux prochaines élections municipales.

Nous ne comprenons pas cette décision et nous nous en étonnons.

Comme nous n’avions pas compris l’ultimatum sommant Christophe GRUDLER de donner réponse à la proposition UMP avant le 15 mars.

 Pas compris l’ultimatum, car lors de la réunion du 18 février, il avait été convenu de se revoir courant avril pour discuter de la proposition faite par le député. En effet, un accord entre partenaires de bonne volonté et respectueux les uns des autres ne peut se conclure en 1 heure.

Christophe GRUDLER n’a pas répondu à cet ultimatum (voir sur son blog), sinon en redisant sa volonté de rassemblement, et en expliquant que rien ne pressait, qu’on ne décidait pas du sort de notre ville en quelques jours.

Aujourd’hui, nous ne comprenons pas la décision de M.MESLOT de présenter une liste UMP.

 D’abord parce qu’il y a 2 semaines, il reconnaissait, en lui proposant la tête de liste,  que Christophe  GRUDLER était le mieux placé pour conduire une liste unique d’opposition. Etonnant changement de discours.

Ensuite parce qu’il sait que la seule chance du Maire actuel est d’avoir face à lui une opposition divisée. Et il prend délibérément ce risque, en toute connaissance de cause, uniquement parce que C. GRUDLER ne s’est pas plié à un ultimatum immédiat, et cela, alors que nous sommes à encore plus d’un an de l’échéance.  Etonnant risque.

C’est pourquoi nous pensons qu’il ne s’agit-là que d’un « accident  de parcours », et que M. MESLOT reviendra sur sa décision. D’autant que cette décision n’est pas comprise par de nombreux sympathisants et adhérents de l’UMP. M.MESLOT ajoute encore de la division dans un parti qui n’en a pas besoin, et, donc, il comprendra vite qu’il s’isole de la base de l’UMP.

Pour nous, rien n’est remis en question. Nous continuerons à soutenir  Christophe GRUDLER dans sa volonté de rassemblement, au-delà des partis, de tous ceux qui veulent vraiment la fin de l’hégémonie BUTZBACH-PROUST sur Belfort. L'union de toutes les forces d'opposition est possible et nécessaire.Nous continuerons à y travailler.

 


ALLIANCE UMP / NOUVEAU SOUFFLE

06 mars 2013

Lors d'un entretien le 18 février 2013, Damien MESLOT a proposé un accord à Christophe GRUDLER.

Il a proposé que 2 des 3 postes "en jeu"  lors des élections municipales de 2014 (CAB et Sénateur) soient réservés à l'UMP, et que le 3ème (la Mairie) soit proposé à Christophe GRUDLER.

Christophe GRUDLER doit donner sa réponse à cette proposition.Quelle que soit cette réponse, nous la soutiendrons, car nous savons qu'il prendra la meilleure décision pour Belfort.

En attendant cette réponse, nous avons fait part à Christophe GRUDLER de nos réflexions. Vous en trouverez ci-dessous quelques éléments:

- La répartition 2/3 - 1/3 proposée par D. MESLOT s'appuie sur des résultats d'élections nationales, et ne réflète pas du tout la situation Belfortaine. La discussion ne doit pas se faire sur un calcul UMP - MODEM , car à Belfort, C. GRUDLER est le chef de file de "Nouveau Souffle pour Belfort", qui, localement, dépasse largement le strict schéma politique national.  Et en conséquence, comment occulter les élections cantonales de 2011, qui ont vu les candidats NSB faire un total de voix supérieur à celui des candidats UMP, au total des 3 cantons où ils étaient opposés (Est, Nord et Ouest). Pour mémoire, rappelons que nous n'avions pas présenté de candidat contre D. MESLOT sur Belfort Centre. Et souvenons-nous que la seule opposition NSB - UMP du 2ème tour a donné un résultat écrasant en faveur de Christophe GRUDLER (67%).

- Cette répartition 2/3 - 1/3 se traduirait par "2 postes UMP et 1 poste NSB" selon M. MESLOT. Avec une nuance non négligeable. La liste pour la Mairie serait composée de 2/3 UMP - 1/3 NSB, toujours selon cette même régle. Un problème purement mathématique se pose donc: en effet, cette répartition donnerait 2 postes et 2/3 du troisième à l'UMP. Nul besoin d'être un grand mathématicien pour voir que cela donne une répartition qui devient 8/9 UMP-1/9 NSB. Cela aura sans doute échappé à M.MESLOT. (*)

- De plus, la règle des 2/3 UMP sur une liste d'union pour les municipales entrainerait que C. GRUDLER n'aurait pas la majorité au sein de son Conseil Municipal. A lui de voir si c'est acceptable pour un fonctionnement efficace et durable.

- Enfin, nous regrettons que M. MESLOT parle d'abord de répartition de postes avant de parler projet commun.

Hier, D. MESLOT a demandé une réponse avant le 15 mars. Attendons donc la décision de Christophe GRUDLER. Notons quand même que celui-ci souhaite depuis plus d'un an une liste unique de rassemblement, seule possibilité pour battre E. BUTZBACH et en finir avec 35 ans de domination MRC-PS.

Nous nous sommes félicités que D. MESLOT et M. ZUMKELLER aient tous les 2 reconnu que Christophe GRUDLER est le meilleur candidat d'union pour prendre la mairie.

Mais, pour Michel ZUMKELLER, il n'y a aucune condition à l'alliance. Il a d'ailleurs tout de suite réagit à "l'ultimatum" de M.MESLOT, par un communiqué, dans lequel il soutient entièrement la candidature de Christophe GRUDLER. Ci-dessous ce communiqué:

"Michel ZUMKELLER, Député de Belfort, se déclare très satisfait que l'ensemble des partis de la droite et du centre, aient réussi à se fédérer autour de la candidature de Christophe GRUDLER, pour conquérir la mairie de Belfort.

Sans précipitation, il appartient maintenant à Christophe GRUDLER, de construire son projet et sa liste.

Michel ZUMKELLER fait confiance à Christophe GRUDLER, pour constituer une liste ouverte représentative et à l'écoute des Belfortaines et des Belfortains.

Chacun doit comprendre que nos concitoyens n’accepteraient pas que les petites ambitions personnelles prennent le pas sur notre volonté de proposer un avenir meilleur pour Belfort.

Le Député Michel ZUMKELLER rappelle que dans le cadre des investitures nationales, l'UDI apporte d'ores et déjà son soutien par la voix de son Président Jean-Louis BORLOO, à Christophe GRUDLER.

L’UDI est déterminé à tout mettre en œuvre pour stopper les dégradations et les gaspillages commis par Etienne BUTZBACH."

Bien entendu, dès que nous connaîtrons la décision de Christophe GRUDLER ou sa réaction à la dernière demande de M. MESLOT, vous pourrez la trouver sur ce site.

(*) Nous reconnaissons faire une petite approximation sur la CAB. En effet, le mode de désignation des délégués donnerait 13% des sièges de la CAB pour NSB. Mais cela ne modifie pas le principe général de notre réflexion, ces 13% ne donnant aucun pouvoir.

 

*************************

 

MUNICIPALES 2014:

20 Février 2013

 

Damien MESLOT, député du territoire, a fait savoir à la presse qu'il avait rencontré Christophe GRUDLER, pour lui dire qu'il était favorable à une liste unique d'opposition aux élections municipales de 2014.

 Et qu'il a proposé que cette liste soit conduite par Christophe GRUDLER.

 Après Michel ZUMKELLER, c'est le 2ème député du territoire qui appelle de ses voeux la candidature de Christophe GRUDLER.

 Nous en sommes satisfaits, car une liste unique d'opposition est le seul moyen d'en finir avec 35 ans d'hégémonie MRC-PS.

 Nous en sommes satisfaits, car Christophe GRUDLER est, pour nous, le seul à même de conduire une liste de rassemblement, autour d'un projet pour Belfort, et au-delà de toute considération politicienne.

 Bien sûr, tout n'est pas "ficelé". Des échanges doivent encore avoir lieu afin de définir l'ensemble des modalités d'un accord électoral.

 Mais nous avons franchi un pas important, car Christophe GRUDLER est maintenant reconnu comme le vrai leader d'opposition sur la ville de Belfort, et donc comme le candidat légitime de l'opposition aux élections municipales.

 

 

Nouveau Souffle pour BELFORT - Association Loi 1901 - Toute reproduction entière ou partielle de ce site interdite.

Utilisation des Photos ou documents publiés sur ce site, soumis à autorisation de l'Association.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×